Conseil de Développement [1] du Pays de Gex

C’est fait ! Le visage du futur conseil de développement du Pays de Gex, lancé par l’Agglo, commence déjà à émerger.

Réunis le 29 août 2019, les membres de la commission en charge de la formation de cette instance citoyenne ont examiné les 82 candidatures parvenues à Pays de Gex agglo.

Cette assemblée de citoyens gessiens fera sa rentrée le 1er  janvier 2020. Elle  sera paritaire et composée de 28 membres: 14 femmes et 14 hommes,  élus pour un mandat de quatre ans.

Douze représentants de cette instance sont issus du milieu associatif et culturel, 8 de la sphère éducative et économique. Les 8 autres viennent d’associations de défense de l’environnement. Du cadre au retraité, en passant par l’agriculteur, employé ou sans emploi, quasiment toutes les catégories socio-professionnelles seront représentées.

En termes de représentativité par canton, Saint-Genis caracole en première position avec 12 membres, Gex avec 10 et 6 pour Thoiry. « Le choix des candidats a été anonyme. Pour le processus de sélection, la commission s’est basée sur les lettres de motivation. C’est à la fin qu’on a regardé les noms des candidats », a expliqué Vincent Scattolin, vice-président de l’Agglo en charge de l’aménagement de l’espace.

Le Conseil  est consulté sur les principales orientations de l’agglomération et sur toute question d’intérêt territorial.

Sera-il plus écouté que les associations ?

 Nous savons tous que la démocratie participative est peu pratiquée en France

Une communauté de commune en Normandie a fait en 2018 un bilan du comité de développement 

pour voir comment l’améliorer.


[1] Les Conseils de développement sont des instances de démocratie participative uniques en leur genre (en France)

Ces assemblées, constituées de membres bénévoles issus de la société civile, sont créées par les métropoles, communautés urbaines, d’agglomération, de communes (à fiscalité propre de plus de 20 000 habitants), pays et PETR (Pôles d’Equilibre Territoriaux et Ruraux) en tant qu’instances de consultation et de proposition sur les orientations majeures des politiques publiques locales.

Elles engagent leurs travaux sur saisine (demande) de la collectivité territoriale ou par auto saisine. Un président et souvent une équipe d’animation concourent à l’organisation des travaux du Conseil.