Si le sujet peine à intéresser les Français, ceux-ci sont bien plus impliqués lorsqu’on évoque des sujets précis tels que la baisse des population d’abeilles et autres insectes pollinisateurs, la disparition d’un tiers des oiseaux migrateurs en 20 ans, les conséquences de l’agriculture intensive, etc…

Tous ces sujets sont primordiaux en France en raison d’un patrimoine naturel très riche, avec plus de 16 000 espèces réparties sur tout le territoire.

La consultation du public sur le « Plan interministériel pour la biodiversité » est lancée, et pour que les belles paroles se traduisent en actes, nous avons le devoir d’y contribuer, au minimum en soutenant les propositions de FNE disponibles en suivant ce lien.

Nous avons l’occasion de nous exprimer, ne la manquons pas car il sera facile de nous renvoyer en boomerang que la biodiversité n’intéresse personne vu le faible nombre de participations….

Si nous restons les bras croisés, le plan gouvernemental subira les mêmes amputations que la loi sur l’alimentation, le budget des agences de l’eau ou encore la loi littoral.

En pratique, il suffit d’un simple clic sur le document pdf après vous être inscrit sur le site du ministère (cette inscription reste valable pour toutes les consultations).

Cet exercice ne vous prendra que 5 minutes de votre temps et ne sera valorisé que par le nombre élevé de participants.

Merci de votre mobilisation!

Eric Feraille

Président FRAPNA Région