La douche à l’eau de pluie nuit-elle gravement à la santé ?

23 Novembre 2014 | Par Cieléo |

Interdiction d’utiliser l’eau de pluie pour la douche. Quelles sont les raisons qui ont motivé cette décision, alors que chez nombre de nos voisins la douche à l’eau de pluie est autorisée ?

À la base, l’eau de pluie n’est pas une eau potable, mais une eau brute. C’est-à-dire qu’on y trouve des traces de polluants présents dans l’atmosphère, ainsi que des impuretés captées sur la toiture. Malgré cela, les analyses montrent que l’eau de pluie est de bien meilleure qualité que la plupart des eaux où la baignade est autorisée.

Vient ensuite la question de l’assainissement (qui ne se pose pas pour les foyers dotés d’un assainissement autonome). Effectivement, beaucoup d’utilisateurs d’un système de récupération d’eau de pluie omettent de déclarer leur installation en mairie, bien qu’aujourd’hui cette déclaration ne soit que très rarement suivie d’une facturation de l’assainissement de l’eau de pluie souillée et rejetée au tout à l’égout.

Rappelons tout de même que certaines stations d’épuration sont amenées à traiter des volumes d’eaux parasites (collectées sur la voirie) sans commune mesure avec ceux rejetés dans le cadre de l’utilisation domestique de l’eau de pluie.

Au même chapitre, est-il normal qu’une redevance d’assainissement soit perçue sur l’eau du réseau , avec un COMPTEUR séparé) utilisée pour l’arrosage du jardin ou le lavage de la voiture, alors que celle-ci part en infiltration dans le sol ?

Vous l’aurez compris, la limitation des usages de l’eau de pluie a plus été motivée par les intérêts de certains que par un réel souci de santé publique.

Vous trouverez notamment sur le site de l’AREHN

(Agence Régionale de l’Environnement de Haute-Normandie) une fiche « connaitre pour agir » très instructive sur la valorisation de l’eau de pluie.

La récupération de l’eau de pluie est peu onéreuse dans une construction neuve ou une grande rénovation !

Alliance internationale pour la gestion d’eau de pluie