La pêche (à impulsion) électrique ou pêche au chalut électrique utilise un courant électrique de faible intensité au-dessus du fond pour faciliter la capture des poissons plats démersaux et des crevettes.

Therefore electric pulse fishing has high economic potential, while reducing environmental impact. At the moment electric fishing is banned in the EU because of its unknown effects. Additional information is crucial to lift the standing ban.

Oppositions

Pour Greenpeace (en 2006), « Tout cela pour dissimuler une méthode archaïque et brutale, avec comme effet des décharges électriques sur les juvéniles et les pontes enfouies dans les sédiments !
Selon l’association Pew, cette technique produirait des effets nocifs sur les raies24.
Le WWF a dénoncé « une méthode de pêche destructrice » et des « impacts encore inconnus sur l’écosystème marin »2
L’association BLOOM a lancé une grande campagne contre ce procédé fin 2017, en vue du vote de l’autorisation possible de cette technique en Europe.
Le Comité national des pêches maritimes et des élevages marins est opposé cette technique et leur implantation aux Pays-Bas2

L’Union européenne l’a interdite puis a accordé quelques dérogations pour des pratiques expérimentales, à la demande de représentants de la filière pêche néerlandaise. Dans le cadre d’une proposition de règlement par la Commission européenne, le Parlement européen a demandé son interdiction totale en rendant sa première position.

Le règlement européen n° 2019-1241 prévoit un principe d’interdiction générale de la pêche au moyen d’un courant électrique dans les eaux communautaires. Il autorise cependant une possibilité transitoire d’utiliser le chalut à impulsion électrique en mer du Nord jusqu’au 30 juin 2021 dans le cadre de dispositions spécifiques et restrictives.

Donc tout va bien ?

 

La senne danoise autorisée