14 juin 2024

Les Arnaques « Rénovation » et les autres…

« Travaux d’isolation thermique à 1 euro » : vous avez sûrement reçu cette publicité dans votre boite mail, votre boite aux lettres ou encore par téléphone… Si l’offre est bien réelle, il existe de nombreux pièges et arnaques à éviter. Une plaie dont nos gouvernements se désintéressent en dehors de « mise en garde pour démarchage abusif ». Et finalement, devant un tel fiasco, ce fut abandonné.

Suite à une action de l’UFC-Que Choisir  une société a été inculpée. Le procès doit se tenir avant la fin du mois. Quels sont les recours?

VICTIMES DE LA SOCIETE BDPA RENOVATION : LA VOIE DE L’ACTION CIVILE PREFERABLE A L’ACTION PENALE ?

Le cas médiatisé de la société BDPA en cache de nombreux autres, qui ne sont pas nécessairement autant mis en lumière. Si l’action pénale apporte une réponse répressive forte aux dérives et abus de certains sociétés, est-elle pour autant la voie la plus favorable aux victimes… ce n’est pas certain

L’affaire BDPA ou l’existence de pratiques abusives dans la vente de travaux de rénovation et d’isolation

La société BDPA Rénovation a été poursuivie récemment pour avoir mis en place un système d’escroquerie à grande échelle sur les travaux de rénovation et d’isolation en ciblant les personnes âgées vulnérables. En usant de fausses qualités lorsqu’ils se présentaient devant des clients, en mentant sur la nature des travaux à réaliser, en préméditant leurs actions…
BDPA Rénovation fonctionnait grâce à un réseau d’agences situées dans plusieurs départements. Dans ses réquisitions, le procureur estime que l’implication des directeurs est plus grande que celle des commerciaux, car ils se sont davantage enrichis sur le dos des personnes âgées vulnérables.

Des bons de commandes à répétition, pour des sommes représentant souvent les économies de toute une vie. Ces travaux non consentis ont abouti à des situations catastrophiques pour le clients.
107 clients ont estimé avoir été lésés par la société BDPA rénovation, sur les départements de la Haute-Vienne, Dordogne, Allier, Lot, Gironde, Loir-et-Cher et en Eure-et-Loire.
Pour l’association de consommateurs l’UFC-Que Choisir, on est sans doute loin du compte, car les personnes lésées sont âgées, fragiles et vulnérables. Toutes n’ont sans doute pas pu faire connaître leurs droits.

Des pratiques commerciales mensongères et agressives reprochées à la société BDPA Renovation

Des pratiques pour lesquelles sont poursuivis le dirigeant et sa compagne, dont la gérance lui était officiellement attribuée, ainsi que quatorze salariés, commerciaux, animateurs d’équipes et directeurs d’agences.

Un triste inventaire a été dénoncé par la répression des fraudes.
Parfois jusqu’à douze bons de commande, allant d’un traitement contre les termites sur une charpente métallique à une réfection totale de toiture.
Parfois, les travaux ont été bien réalisés, parfois ils ne l’étaient pas ou mal, et ce pour des montants qui atteignent, pour beaucoup, les économies de toute une vie. Beaucoup ont dû emprunter pour financer ces travaux non souhaités et paient encore ce jour les mensualités de ces prêts.

Toutes les victimes pourront-elles être remboursées ou indemnisées à l’issue de ce procès ?
C’est la question que s’est posée l’UFC QUE CHOISIR à l’issue du procès prévu en janvier 2024.

En vérité, rien n’est moins sûr, car même si la société et ses dirigeants sont condamnés, la société est en liquidation judiciaire, et ses dirigeants, dont le train de vie fastueux (voyages à Las Vegas, achat de véhicule de luxe, addiction aux jeux… etc.) a été évoqué durant le procès pénal, ont largement dépensé l’argent qu’ils ont perçu de la société au point d’être dans une situation de quasi insolvabilité.

Néanmoins, une action reste possible pour les victimes ayant eu recours à des emprunts : engager la responsabilité des établissements bancaires ayant participé aux opérations vendues par démarchage par la société BDPA Renovation. En effet, une telle action, distincte de l’action pénale, et qui repose sur des fondements juridique propres, peut permettre aux victimes ayant souscrit des prêts de contester tout ou partie des sommes réclamées par les établissements de crédits.

Pour en savoir plus…
https://www.salagnon-avocat-nantes.fr/blog/panneaux-solaires-photovoltaiques/victimes-de-la-societe-bdpa-la-voie-de-l-action-civile-preferable-a-l-action-penale

Mais cela continue pour d’autres arnaques. Bien sûr vous continuez d’être assaillis par des démarchages téléphoniques intempestifs et/ou douteux comme changer de partenaires pour l’énergie ou les abonnements internets..

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.