L’ association NGDS existe encore et reste active

Deux projets nous plongent à nouveau dans les énergies extraites du sous-sol, ressources qui sont convoitées dans le cadre de la transition énergétique mais dont la mise en œuvre laisse de nombreuses questions en suspens.


• Il y a d’abord la question d’un nouveau projet de forage à Noville, non plus de gaz de schiste mais de géothermie profonde (sous le Léman), un projet de Petrosvibri qui fait suite au précédent (gaz de schiste), sur le même site.


• La géothermie est également présente dans le projet dont la mise en œuvre devrait débuter en automne prochain sur l’instigation de l’Etat de Genève et des Services industriels genevois (SIG) sur le territoire du Grand Genève.


• Enfin, une autre lutte a requis notre adhésion, celle du projet de l’Agroparc (en cours) à St Julien en Genevois.

L’APST est toujours membre de l’Association Non aux Gaz de Schistes et si vous voulez participer à leur AG du vendredi 26 mars 2021 (par ZOOM)
contactez-moi!

Lors de cette AG, nous vous en parlerons en détails lors de notre assemblée générale, dont voici l’ordre du jour.
• Bilan d’activités 2019 et 2020
• Bilans financiers
• Renouvellement du Conseil d’administration
• Orientation 2021