30 novembre 2022

APST – Les SMR vous connaissez ? Si vous avez aimé la saga de l’EPR de Flamanville, vous allez adorer

Les SMR (Small Modular Reactor) vous connaissez ?

Si vous avez aimé la saga de l’EPR de Flamanville, vous allez adorer celle des Réacteurs Nucléaires de faible puissance! Ou comment faire du neuf avec du vieux.
Le projet date de plus de 30 ans à l’initiative de l’URSS d’alors… le tout soutenu et en partie financé par l’AIEA . Le projet devait permettre de fournir une énergie abondante aux pays en voie de développement même s’ils n’avaient pas la technologie

L’idée de base était de faire des réacteur jetables à usage unique. Un réacteur sur une barge dans un estuaire ou un fleuve navigable sous forme de cartouche. Un navire amène une cartouche neuve, l’installe… Quand le combustible est brûlé, le même navire ou un autre vient la remplacer par une neuve et remporte l’ancienne. « ne vous en préoccupez-pas, on s’occupe de tout ! »

Ça n’a pas marché car la sûreté n’était pas assurée et le traitement des déchets radioactifs restant la grande inconnue! Mais pour un physicien russe qui travaille au CERN:

Les déchets radioactifs ? Chez nous, ce n’est pas un problème! La Russie est grande, très grande. Il suffit de faire un trou très profond en Sibérie. On y dépose les déchets et on referme. Ou est le problème ?

Bref, une nouvelle version est déjà en usage dans l’océan arctique et tout le monde veut s’y mettre car il pourrait y avoir un fabuleux marché. En Russie, deux AMR (KLM40S) de 35 MWe (UO2, U enrichi à 18 %, modérateur et caloporteur à eau sous pression) sur barge sont en exploitation (TRL 9)

Avis et Rapport du Comité de Prospective en énergie de l’Académie des sciences

Lavantage premier des SMR, par rapport aux réacteurs de puissance, provient du fait que, quelle que soit leur puissance, ils peuvent être construits sur site à partir de composants standards préfabriqués en usine. Leur taille réduite rend leur construction plus rapide et leur emprise au sol plus faible.

e plus, étant modulaires, ils peuvent fournir, par couplage, une gamme variée d’énergies en fonction des besoins, au plus près des usages et permettent d’envisager d’alimenter des sites isolés.

Aussi, leur sûreté intrinsèque, car entièrement passive, présente un avantage certain.

Ceci laisse entrevoir des gains considérables sur le plan économique et un retour sur investissement comparable à celui d’une installation non nucléaire de production d’énergie équivalente.

 

Ainsi, les SMR pourraient ouvrir le marché aux investissements privés, à la concurrence et aux pays en développement.

Vous voulez en savoir plus ? Savoir ce que veut faire notre nucléaire ?
https://www.academie-sciences.fr/pdf/rapport/221020_SMR.pdf