2 octobre 2022

Les gastrolithes – cela vous dit quelque chose ?

Dans l’émission les Dicodeurs de la Radio Suisse Romande, le mot gastrolithes fut proposé.

Un mot que j’ignorais… Mais sur le site des Amis de la Réserve Naturelle (dont l’APST fait toujours partie), un joli article éclaire la signification et la fonction de ce mot.

Je vous invite à le lire

L’ingestion de billes de plomb est devenue la première cause de mortalité de plusieurs espèces d’oiseaux d’eau. La grenaille de plomb a été progressivement interdite dans certains pays, mais,  en France, seulement pour les chasseurs tirant vers une zone humide. Des centaines de millions de grenailles de plomb restent à disposition des oiseaux sur le sol et dans le sédiment, et il est possible qu’ils les recherchent parfois préférentiellement en raison de leur forme bien ronde (ne blesse pas le gésier) et de leur goût sucré (quand leur plomb est oxydé). Ces billes sont d’autant plus toxiques qu’elles contiennent deux durcisseurs du plomb: de l’arsenic et de l’antimoine (au moins 8 %).