15 avril 2024

Comment vider les Océans ?

Le chalutier géant « Annelies-Ilena », symbole de la démesure de la pêche industrielle

La Compagnie des pêches Saint-Malo a investi dans l’un des plus grands chalutiers du monde pour pêcher le merlan bleu et le transformer en surimi.
Surnommé le « navire de l’enfer » par les pêcheurs de Mauritanie après ses années de campagne devant leurs côtes, rapporte l’association Bloom, qui lutte contre la destruction de l’océan, l’Annelies-Ilena sera cependant le grand absent de la journée : ses dimensions pharaoniques – 144,6 mètres de long, 24 mètres de large – ne lui permettent pas de pénétrer dans le port malouin.

La Compagnie des pêches Saint-Malo a annoncé avoir investi plus de 15 millions d’euros dans le navire, qui bat pavillon polonais, afin de le doter d’une unité de production de « surimi base » et de l’exploiter en partenariat avec une société installée en Pologne, Atlantex.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.