7 février 2023

APST – le futur chantier du Rond-Point du CERN

le futur chantier du Rond-Point du CERN (appelé pompeusement Porte de France) semble être dans sa version définitive. Voici quelques extraits de la présentation dans le registre de Concertation


Dans la phase actuelle, le Registre de Concertation est clos.

Du 14 mars au 15 avril 2022, vous pouviez vous exprimer sur un des plus grands projets d’aménagement en cours dans le Pays de Gex.

Il vise en partie à fluidifier la circulation à la Porte de France, en créant un nouvel espace aménagé dans le secteur de l’actuel rond-point situé à St Genis-Pouilly.

Ce projet de restructuration est soumis à une procédure de concertation selon le code l’urbanisme (en ses articles L.103-2 et suivants, et R.103-1 et suivants). Vous êtes donc invité à vous exprimer sur l’ensemble des composantes de l’opération : le fonctionnement des aménagements, l’insertion du futur BHNS (Bus à haut niveau de service) entre St-Genis-Pouilly et Meyrin, porté par PGA (Pays de Gex Agglomération), dans le projet de réaménagement de la Porte de France, la prise en compte des mobilités douces, l’impact de l’opération sur l’environnement, le traitement paysager, la phase chantier ou tout autre composante de l’opération sur lequel vous souhaiteriez apporter une contribution.

le Département de l’Ain a décidé de réaménager intégralement l’actuel giratoire de la porte de France en permettant le développement de modes de transport alternatifs à la voiture individuelle (bus en site propre (dont l’infrastructure est compatible avec un projet futur de tramway) et modes actifs).

Ainsi, parallèlement au réaménagement de la porte de France, « Pays de Gex Agglomération » porte les projets de prolongation de la ligne de tramway Genève-Meyrin (CERN) par un bus à haut niveau de service (BHNS) et la création d’un parking Relais pour encourager l’interface entre l’automobile, les transports en commun et les modes doux.

Le projet de réaménagement du giratoire a fait l’objet d’une prise en considération par délibération le 17 juin 2019.

Faisabilité

Plusieurs contraintes techniques spécifiques au site ont été identifiées lors des phases préliminaires et nécessitaient d’être examinées de plus près afin de s’assurer de la faisabilité technique des propositions d’aménagement :

– Présence d’une nappe aquifère à une très faible profondeur (<1m)
– Présence d’ouvrages enterrés du CERN en exploitation (sensibilité vibratoire des équipements)
– Présence de couches géotechniques aux faibles caractéristiques mécaniques (argiles grises)
– Maintien des accès Transport exceptionnel à prendre en considération

6 – Emprise Foncière :
Le projet s’étend sur près de 100 000 m2 en comptant les voiries, les ouvrages, les dispositifs d’as- sainissement et les espaces verts.
Aujourd’hui, ce foncier relève du domaine public pour partie et également du domaine privé (domaine privé de collectivités, organisme ou particuliers).
Des acquisitions foncières des parcelles privées et des transferts de propriété seront nécessaires à la réalisation du projet d’aménagement.

7 – Estimation financière

En fonction des éléments de programme et des limites du périmètre d’intervention qui seront retenus à la suite de la concertation, le coût total de l’opération devrait être compris entre 37 et 40 M €
privé de collectivités, organisme ou particuliers) incluant les frais de maîtrise d’ouvrage, les frais de maîtrise d’œuvre, les acquisitions foncières et entre 35 et 38 M € HT de travaux (hors travaux de réseaux concessionnaires).